Rechercher
  • Marie-Laure Lagarde

Dualité et unité.

Mis à jour : juil. 6

Nous sommes Un. Il nous est maintenant demandé de le comprendre.

« Quelle est ma nature originelle ? Qu’est-ce que je suis ?

L’image qui m’est inspirée est que je suis, que chacun de nous est, une magnifique fleur d’avril d’un cerisier de plusieurs milliards d’années de sagesse. Lors de son ascension, l’arbre choisit de se déployer en autant de rameaux et de fleurs différentes, dissociées pour être l’abondance et l’harmonie et s’épanouir ; Toutes les fleurs de cet arbre unies ne sont pas l’arbre, chacune d’elle en est une expression dans une même énergie, une énergie unifiée un même printemps. Tout comme chacune des fleurs de cerisier, toute chose et toute vie de l’univers, du cosmos, toute présence lumineuse, toute présence moins lumineuse, dans toutes les dimensions et sur tous les plans est une émanation, une expression expérientielle d’une unité primordiale qui choisit la matière et l’énergie pour être la Vie, expérimenter, s’épandre et se reconnaitre d’elle-même dans la forme. » Extrait du post « Dieu existe-t-il ?»


Voilà pourquoi nous sommes Un. Il ne s’agit ni d’une idéologie ni d’une fantaisie quelconque. Tous, nous ne formons pas une réalité unifiée les uns ajoutés aux autres, toi, moi, elle, lui, eux, ces choses, nous tous ne sommes pas Un, ensemble ; mais chacun de nous, tout comme toute chose et toute vie, sommes une émanation, une expression d’une unité consciente.


Dans l’univers tout est parfait, d’une géométrie et d’une mathématique parfaites, tout est à l’équilibre parfait, tout est toujours d’un ordre juste ; une conscience est à l’œuvre.

Nous sommes tous d'une même nature originelle qui a choisi d’être Marie-Laure, Laurent, cet arbre, cet orage, ce stylo, toute vie et toute chose. Nous sommes tous une expression de cette conscience primordiale, avec des niveaux de conscience différents, voilà où est notre seule et unique différence.

En choisissant l’effondrement quantique et la matérialisation en autant de substances et de particules différentes, la conscience choisit la séparation et l’inconscience individuelle mais elle fait également le choix de l’évolution des consciences pour retrouver son unité dans la matière. Pour se reconnaitre dans la forme et vivre la co-création dans la matière. Nous n'expérimenterons la co-création que dans la conscience éveillée, une conscience éveillée de l'unité, parce qu'avant toute chose et toute vie, il y a la conscience. Nous ne pouvons co-créer autrement qu'en conscience, nous ne pourrons co-créer autrement que lorsque chaque expression de cette conscience primordiale aura reconnu sa réalité en tant qu'unité consciente. Parce que toute création ne peut être que dans l'amour et parce que l'amour n'est autre que l'expérience consciente de l'unité.


Et tant que nous n’aurons pas éveillé notre conscience à notre nature unique, nous sommes dans la dualité, la dualité avec l’autre, avec toute chose. Nous vivons le déséquilibre, nous ne vivons ni le respect, ni la compassion, nous ne connaissons pas l’amour.

Sortir de la dualité et être dans l'amour n’est pas quelque chose qui se déclare mais quelque chose qui se vit, c'est l’expérience d’une conscience de l'unité.

Ce que certains appellent l’amour inconditionnel, l’amour absolu, l’amour universel, je vous propose de l’appeler l’amour, pourquoi le qualifier ? Et cet amour n’est ni une émotion, ni un sentiment, l’amour est l’expérience de la conscience de l’unité. Essayez et vous saurez.

Inconscients, nous vivons la séparation et la dissociation d’avec le reste de notre univers en nous pensant au centre de cet univers, avec un droit de juger, de vie ou de mort.

Si je sais ce que je suis, je sais ce que l’autre est et je sais ce que cette chose est. Je suis conscience éveillée ou conscience en éveil, voilà ce que je suis. L’autre est une autre expression de ce que je suis.

Et les écrits sacrés prennent maintenant leur sens. Le premier commandement et le deuxième.

« Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur ; tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, il n’y pas d’autres commandements plus grands que ceux-là ».

Nous pouvons avoir des avis divergents sur la religion qui est une interprétation mais pas sur les textes sacrés. S’agissant de traductions et souvent d'allégories pour aider la compréhension, tout n’y est peut-être pas juste, mais certains écrits raisonnent en nos cœurs. Notre sagesse intérieure, cette conscience en éveil.

Jésus, peut-être était-il juste une conscience éveillée ?


Je ne fais que poser des questions d’éveil.

Je nous laisse méditer.

Namasté.

Peace out.

14 vues

Réflexologie & Bioénergie

06 10 24 16 17

 | Siret 44238819500038

© Copyright 2018 Marie-Laure Lagarde Réflexothérapeute. Proudly created with Wix.com. Crédits photos Wix - NB - MLL Mentions légales