Rechercher
  • Marie-Laure Lagarde

A part rester chez moi, qu'est ce que je peux faire pour l'humanité?

Maintenant que les égos se sont exprimés.


Je peux m'équilibrer ! Moi je suis coach et j’ai besoin de courir 10 km tous les jours, moi j’ai besoin de voir mes amis, moi de sortir plusieurs fois par jour, c’est comme ça, je suis comme ça. Moi j’ai besoin d’aller à mon travail, moi j’ai besoin de manger ce que je veux quand je veux. Moi je suis claustro, je ne peux pas rester chez moi. Moi je ne peux pas rester sans bouger, moi il faut que j’aille acheter des trucs… Moi, je ne suis pas comme toi, comme lui, comme elle, comme eux. Et si nous choisissions la conscience plutôt que l’inconscient exprimé. Prenons conscience. Par hasard, ne s’agirait-il pas d’addictions ? Addiction au regard de l’autre, aux autres, au sport, au travail, à mes fonctions, à l’alcool, au tabac, à gagner de l’argent, à acheter, à la nourriture, à la différence … Autant de belles raisons pour ne pas se retrouver seul avec soi-même. Silencieux, introspectif. Sans pensée. Le mental au repos.

Beaucoup d’entre nous en laissant s’exprimer leur égo, savent maintenant précisément ce qu’ils ont à guérir. A équilibrer.

Tout est question d’équilibre. Dans l’univers, tout est à l’équilibre. Notre égo qui est notre part inconsciente, exprime nos déséquilibres. L’équilibre est l’équanimité, la joie de vivre, la pleine santé, la sérénité, l’empathie et la compassion. Equanimes, nous sommes dans l’acceptation de ce qui est, à chaque instant, quoiqu’il advienne. Ce ciel bleu azur, lumineux, laissant passer les nuages. La permanence de notre être et l’impermanence de nos expériences. Ma nature par essence. MA RÉALITÉ.


Ecoutons-nous parler, observons nos pensées, analysons nos choix, ce sont-ils fait dans l’équilibre ou par le déséquilibre ? regardons nous agir, repensons à nos comportements passés, nos réactions, nos relations à l’autre, aux autres, ceux qui en réalité, n’ont fait que pointer du doigts nos propres déséquilibres. Parce que l’autre ne nous parle que de nous-mêmes. Apprendre. Nous avons à apprendre de nous-mêmes et à choisir l’équilibre, la conscience.

Je suis un être sur la Terre, vivant, multidimensionnel, informationnel, énergétique ayant choisi la vie en se faisant matière.

Tout le reste, ce que je pense de moi, ma personnalité, est une croyance de ce que je suis. Une illusion surgit de mon imaginaire. Une création. Ce n’est pas ce que je suis.

Cette croyance est mon déséquilibre et l’expression de ce je peux choisir d’équilibrer en éveillant ma conscience, en étant présent à moi-même, pour retrouver mon équilibre et connaitre l'équanimité. Ma nature par essence.


Tous à nos cahiers d’éveil et à nos crayons ! Nous pouvons maintenant faire une liste de nos déséquilibres, en conscience. Et en observant en conscience, qui nous avons choisi dans nos équipes d’éveil, ceux qui ont pointé et pointent encore du doigt nos déséquilibres. Là où sont nos colères, nos frustrations, nos tristesses, nos peines, nos souffrances, nos insatisfactions. Nos dépendances. Nos peurs. Faisons cette liste en conscience et nous aurons là sous nos yeux, ce que nous avons à guérir de nous-mêmes.

Ajoutons à cette liste ce que nous pensons en conscience, être essentiel à notre humanité et ce que nous avons fait jusqu’à aujourd’hui pour ce nécessaire ou cet essentiel, et ce que nous pourrions faire demain.

Comment guérir ? En faisant cette liste, en conscience. En acceptant nos déséquilibres et les déséquilibres des autres, comme autant de signaux en attente d’équilibrage, sur lesquels la conscience n’a pas encore mis la lumière.

En demandant à ce que chacun de nos déséquilibres soit, en conscience, changé en amour, en équilibre lumineux et merveilleux. Transformons en amour et l’équilibre se fait. Nous sommes des êtres informationnels, souvenez-vous. Tout déséquilibre n’est qu’information de déséquilibre.

Trop simple dit l’inconscient ? L’égo, cet inconscient, aime la complexité qui pourrait être cette opportunité de briller, il aime les tapis rouges, les fanfares, les applaudissements, il aime aussi être victime ou héro pour la considération par l’autre.

Soyez en conscience et expérimentez, accepter et transformez en amour, alors vous saurez. Choisissez la présence. Cessez de penser. Lorsque la pensée s’arrête, la présence est conscience.

Avant nous pouvions choisir d’exprimer totalement et exclusivement notre matérialité, nos croyances, notre personnalité, nos différences « Moi, je ne suis pas comme toi, comme lui, comme elle, comme eux » ; maintenant, nous ne le pouvons plus. L’heure est à l’éveil et à l’équilibre.

Il n’est plus l’heure à l’individualité mais au collectif, il n’est plus l’heure à la dualité, la séparation d’avec l’autre, toute chose, toute vie, mais à l’unité.


Je suis un être sur la Terre, au milieu d’un univers, comme toi, comme lui, comme elle, comme eux. Comme toutes ces choses autour de moi, comme toute vie. Là est mon humanité. Si je m’équilibre, l’humanité s’équilibre.


A part rester chez moi, ce que je peux faire maintenant pour l'humanité, c'est être en conscience et choisir la joie de vivre et la sérénité. L'équilibre. Pour beaucoup d'entre nous, nous ne pouvons plus nous dire maintenant que nous n’en avons pas le temps.


Restez chez vous, soyez conscients.

Namasté

52 vues

Réflexologie & Bioénergie

06 10 24 16 17

 | Siret 44238819500038

© Copyright 2018 Marie-Laure Lagarde Réflexothérapeute. Proudly created with Wix.com. Crédits photos Wix - NB - MLL Mentions légales