Rechercher
  • Marie-Laure Lagarde

A la fin ça va bien. Si ça va pas mieux c'est que c'est pas fini !

Mis à jour : 16 nov. 2019

Pourtant, j'ai l'impression d'avoir fait tout bien !


D'avoir été à l'écoute de mes ressentis, de mon corps, de mes choix de vie. D'avoir pris conscience de cette vie en moi qui se manifeste, de l'avoir acceptée et libérée et pourtant ça ne va pas mieux.


Deux cas de figure, soit le retour à l'équilibre prend du temps, parce que mon déséquilibre était inscrit dans la chronicité, soit de nouvelles mémoires se sont activées en moi.

Ou alors, il y a un choix silencieux. Il se peut que le retour à l'équilibre ne soit pas en accord avec mon âme. Qu'aller mieux ne soit pas ce que je choisis inconsciemment ou sciemment, parce que j'ai peur de guérir ou parce que je choisis de vivre l'expérience de déséquilibre, jusqu'au bout. Je peux avoir peur de guérir pour les mêmes raisons que celles à l'origine de mon déséquilibre. Peut-être pour ce qu'on attendrait de moi si j'allais mieux, pour ce lien particulier que mon déséquilibre entretien avec l'autre, pour ces choix que je ne veux pas avoir à faire si je vais bien, pour ne pas avoir à faire face à ce dont je ne veux plus, pour ne plus avoir à m'obliger à ce dont je ne suis plus en accord, pour faire voir le mal être sans que j'ai à le dire. Cette peur peut être silencieuse. C'est faire preuve d'une grande sincérité et lucidité envers soi-même que de se poser les questions justes. Si nous ne le faisons pas, personne ne le fera pour nous. C'est un engagement et une responsabilité envers nous-mêmes que nous nous devons et que nous devons à notre humanité. Mais en Être libre, nous en avons le choix. Lire dans notre cœur, sans voile, en faisant abstraction de ce que nous pensons de nous-mêmes nous permet de comprendre ce qui se passe en nous. Se regarder tel que nous sommes et accepter avec beaucoup d'amour ce que nous voyons. Est-ce que le seul juge ne nous ressemble pas étrangement ?


"Tu es la personne la plus importante que tu connais"


Comprendre nous permet de choisir d'accepter ou de ne pas accepter. Et accepter, permet de faire le choix le plus juste pour nous en pleine conscience et dans l'amour. Accepter son choix et aussi accepter le choix de l'autre. Pendant longtemps j'ai pensé qu'une des principales lois de la création était le libre-arbitre, en fait, il se peut bien qu'il n'en soit qu'une expression. Aujourd'hui je comprends qu'il n'y a qu'une seule Loi, l'Amour.




Réflexologie & Bioénergie

06 10 24 16 17

 | Siret 44238819500038

© Copyright 2018 Marie-Laure Lagarde Réflexothérapeute. Proudly created with Wix.com. Crédits photos Wix - NB - MLL Mentions légales